Gaming

Don’t Starve Together

By on 22 novembre 2016

Je suis une grosse adepte des jeux de survie : Minecraft, This War of Mine, The Long Dark, et bien entendu Don’t Starve. Don’t Starve est un petit bijou extrêmement bien foutu découvert il y a environ deux ans. Le jeu est un gros succès de la boîte Klei Entertainment. Récemment, je me suis remise dessus, frustrée de n’avoir jamais réussi à survivre au delà de 30 jours. Oui, on peut aimer les jeux de survie et être nulle, ce n’est pas incompatible… J’ai donc décidé de m’y remettre plus sérieusement, d’apprendre les principaux crafts, bref de me renseigner un peu pour arrêter de crever bêtement. Et là, un an après, je me fais percuter par une info de taille : les développeurs ont sorti une version collaborative : Don’t Starve Together. Ni une ni deux, je cours m’acheter le titre sur Steam, où il est actuellement soldé à un peu moins de 10€. Et pour ceux qui ne connaitraient pas encore, voici une petite revue du jeu de survie le plus déjanté de tous les temps.

dont-starve-together_4

Mécanisme du jeu

Avant de voir les spécificités du jeu à plusieurs, commençons par rappeler les mécanismes de base du jeu solo. Dans Don’t Starve, vous vous réveillez seul, au milieu de nul part, sans aucune indication. Vous incarnez Wilson, « un scientifique gentleman et intrépide ». L’environnement autour de vous est plein de ressources, à vous de les exploiter pour survivre le plus longtemps possible. Bien sûr vous démarrez sans rien, sinon ce serait pas drôle.

A votre gauche, un panneau vous indique les crafts possibles : outils, armes, survie, structures, etc. En bas de l’écran, vos emplacements disponibles. A droite, un indicateur de cycle (jour / soir / nuit), et trois jauges : faim, vie, santé mentale. Et une petite carte pour vous aider à vous repérer dans votre environnement. Avec ça, débrouillez-vous.

Côté environnement, le jeu propose différents biomes plus ou moins étendus : plaines fleuries, forêts de sapins, marécages inquiétants, étendues herbeuses ou rocheuses… Chaque biome dispose de ressources spécifiques. Par exemple, vous aurez plus de chances de trouver des nids d’araignées dans les forêts et les étendues rocheuses, et des roseaux dans les marais. Chaque partie démarre dans l’environnement le plus rassurant : la plaine fleurie. Il est conseillé d’y séjourner les trois premiers jours, histoire d’amasser en toute sécurité les ressources nécessaires à la suite de l’aventure.

dont-starve-together_2

Il faut un peu de temps et de nombreuses morts précoces pour comprendre comment fonctionne ce jeu. Pour savoir par exemple quelles créatures sont inoffensives, lesquelles font très mal, comment se nourrir et conserver sa nourriture, comment survivre aux premiers frimas, etc. Et croyez-moi sur parole, le jeu ne manque pas d’idées pour vous faire mourir dans d’atroces souffrances (empoisonné, affamé, piétiné, gelé, brûlé, dévoré par des créatures nocturnes…).

Si vous ne disposez au départ que d’un seul personnage (Sieur Wilson), vous débloquerez les suivants en jouant. Chaque personnage possédant ses propres atouts et faiblesses, il est très intéressant de survivre le plus longtemps possible pour tous les découvrir…

Et Together ça donne quoi ?

A plusieurs, tous les personnages sont disponibles. Je me suis donc auto spoil les personnages encore inconnus dans la version solo… Ahem.

Pour jouer à plusieurs, il vous suffit de créer une partie en ligne, publique ou privée. Vous choisissez la difficulté, le type de jeu (normal ou Joueur contre Joueur), et le nombre de joueurs admis (de 1 à 6). Vous pouvez ainsi héberger jusqu’à 5 parties. Vous pouvez également rejoindre vos amis sur leur partie. Comme la partie est en ligne, exit le bouton pause ! Le temps continue de défiler et il faut se déconnecter si l’on s’éloigne du clavier.

Une fois dans la partie, jouer en groupe vous permet d’explorer plus efficacement le terrain, et de répartir les tâches : toi tu vas chopper du bois, toi tu vas chasser, toi tu restes au camp et tu tricotes… Seulement voilà, ce n’est pas parce qu’on est nombreux que c’est plus facile ! Si vous aimez la difficulté, vous pouvez d’ailleurs choisir le mode « Dément ». Pas encore testé, mais très prometteur.

Avec Don’t Starve Together, j’ai découvert l’extension « Reign of Giants » à laquelle je n’avais jamais joué. J’ai donc expérimenté deux nouveaux biomes, ainsi que de nouvelles recettes et créatures. De nouvelles mécaniques sont également apparues, comme l’influence de l’humidité lorsqu’il pleut.

Avec cette version, le jeu est suffisamment riche et complexe pour vous occuper de trèèès nombreuses heures. Et ce, sans compter les très nombreux mods disponibles vous permettant de modifier votre expérience de jeu.

dont-starve-together_3

Pourquoi c’est absolument génial ?

D’abord, le jeu est simplement beau. Pas réaliste hein, mais beau dans le genre « cartoon gothique » à la Tim Burton. C’est sombre, bizarre et mignon à la fois.

Et à plusieurs, c’est simplement jouissif. Au lieu de crever seul comme un rat, vous mourrez à plusieurs. Much much fun. Et comme il existe différents types de jeu, vous pouvez aussi bien vous entraider que vous entretuer.

Il serait difficile de vous donner plus de détails sur le jeu sans vous gâcher une partie du plaisir de la découverte… Mais sachez que les parties se suivent sans se ressembler, que chaque personnage est intéressant à tester, et que vous aurez besoin de beaucoup de patience et d’ingéniosité pour survivre aux différentes saisons…

Un petit conseil, si vous n’avez jamais joué, faites quelques parties en solo avant de rejoindre vos potes. Le jeu est bien plus complexe qu’il n’y parait, et sans aucune connaissance, vous serez vite un boulet pour votre équipe.

Si vous êtes à deux doigts de jeter votre clavier par la fenêtre après une 15ème décès stupide, sachez qu’il existe un fan site français très bien conçu pour vous aider : dontstarvefr.blogspot.fr

dont-starve-together_1

Comme je disais, le jeu est soldé sur Steam jusqu’à demain. Pour un jeu acheté, une copie vous est offerte que vous pouvez facilement envoyer à un(e) ami(e). Je vous conseille de foncer !

Edit du 25/11/16 : C’est le Black Friday sur Steam et le jeu est toujours soldé !

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Petite vague
DTC

I'm the evil side of myself. Blogueuse et photographe dilettante. Dévoreuse de séries TV. De confession Jedi. À l'ouest la plupart du temps... Suivez-moi sur Twitter je ne mords pas @jedisvague

Hello !
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez je-dis-vague sur Hellocoton