Souvenirs du Japon

Tokyo Forever : le shopping

By on 8 juin 2016

Tokyo est l’endroit rêvé pour faire du shopping. Vous me direz « comme toutes les grandes villes ». Faux. Si vous êtes un peu geek / nerd, atteint du syndrome de Peter Pan, ou juste amoureux des licornes et des trucs mignons (« kawaiiiii » comme on dit ici), alors vous êtes clairement au bon endroit. Tokyo est LE temple du kawaii et de la culture geek.

Je ne vais pas vous faire un guide shopping exhaustif, parce que c’est tout simplement impossible. Par contre je peux vous parler de quelques magasins et quartiers commerçants à voir, si vous avez envie de faire chauffer la carte bleue.

Takeshita Street

« Sincèrement, j’ai l’impression d’être à l’intérieur du vagin de Katy Perry » Girls Saison 5

Cette petite phrase dans Girls m’a bien fait rire, parce qu’elle résume carrément l’ambiance (plus pour Katty Perry et son univers que ses parties hein…). Takeshita est l’une des rues les plus connues de Tokyo. C’est aussi l’ancien spot préféré des cosplayeurs. On peut encore en croiser quelques uns, mais ils semblent avoir migré vers d’autres lieux. Aujourd’hui, l’endroit est plutôt fréquenté par les lycéennes. En arrivant en haut de la rue, on se rend compte de suite que ça va être difficile de circuler. C’est littéralement noir de monde, en permanence.

Tokyo-Takeshita-Street

Si vous arrivez à vaincre l’agoraphobie naissante, c’est gagné. Vous pourrez alors découvrir l’antre du kawaii. Ici tout est rose, mignon, pailleté. On trouve à peu près tout et n’importe quoi, mais je crois que c’est la définition de la plupart des boutiques dont je parle dans ce billet. Un truc qui m’a beaucoup marqué ici, ce sont les boutiques de chaussettes. Chez nous, on trouve des magasins de sous-vêtements. Ici, ils ont des boutiques QUE pour les chaussettes. Et leurs chaussettes sont fucking cute. Il y a aussi plein de petites boutiques pour faire une pause gourmande : bonbons, gaufres, glaces…

Kiddy Land

Après avoir descendu Takeshita Street, tournez à droite et descendez l’avenue Meiji Dori jusqu’au grand croisement. Ensuite prenez à gauche descendez un peu. Vous trouverez Kiddy Land, un magasin de plusieurs étages entièrement dédié aux goodies (produits dérivés). On trouve de très nombreuses boutiques de goodies dans Tokyo, mais celle-ci a le mérite de proposer un choix vraiment énorme – ça vous évitera de faire 15 magasins différents pour voir les mêmes choses… Et il y en a littéralement pour tous les goûts : Star Wars, Ghibli, One Piece, Naruto, Snoopy, Sonny Angel, Rilakkuma (personnage d’ours en peluche très populaire au Japon), Hello Kitty, Lego, Disney…  Un enfer pour la carte bleue, mais un paradis pour les gosses de tous âges.

Tokyu Hands

Logo_tokyuhands

Ha… Tokyu Hands. On en trouve dans toutes les grandes villes, mais mon chouchou est celui de Shibuya. Le « Hands » est là pour rappeler que le magasin est spécialisé dans les loisirs créatifs, mais pas que. Je vais essayer de vous décrire un peu l’endroit, car mon âme de provinciale a littéralement vacillé dans ses fondations en voyant ce magasin. Il possède plusieurs étages, découpés en sous et demi-étages. On y trouve absolument tout pour les travaux manuels. Un étage consacré à la menuiserie, au dessin, à la couture, au scrapbooking, au jardinage, au maquettisme… En plus des loisirs créatifs, on y trouve une sélection impressionnante d’articles de cuisine (avec un choix énorme de bento, sacs et bouteilles isothermes…), d’articles pour le camping, de parapluies (je ne savais pas qu’on pouvait vendre autant de types de parapluies !), d’articles pour les astronomes amateurs, des accessoires et produits de beauté, des jouets… et j’en oublie. Je n’ai pas assez de superlatifs pour décrire ce magasin. Demain, j’entame une pétition pour importer le concept en France.

Village Vangard

Village Vangard se trouve non loin de Shibuya, dans une grande boutique en sous-sol. On y trouve du goodies à foison, mais aussi des trucs un peu kitsh, du farce-et-attrape, des bonbons, des livres, et des articles stylés. Mais ce que j’ai adoré par dessus tout, comme dans d’autres boutiques que j’ai pu voir, c’est ce côté « accumulation ». Il y a des articles, partout, chaque cm² est occupé, mais tout est superbement présenté. On se croirait dans une caverne d’Ali Baba version nerd.

Mandarake

Sur Chuo Dori, l’une des principales avenues du quartier Akihabara, derrière un building doré se trouve l’immeuble de Mandarake. A première vue, on hésite un peu à entrer. L’immeuble est tout noir (chose rare dans le quartier), et si personne ne nous avait indiqué l’endroit, on ne l’aurait probablement pas remarqué. Pourtant ce magasin, dédié principalement aux mangas, est une mine d’or de plusieurs étages. Je ne suis pas une spécialiste du sujet, mais on y trouve un choix vraiment énorme d’articles d’occasion : mangas, dolls, articles de cosplay, produits dérivés, DVD… L’immeuble d’Akihabara dispose notamment d’un étage spécial « filles » (avec plein de jeunes éphèbes aux coupes de cheveux invraisemblables), et un étage spécial « hommes », avec du hentaï (mangas érotiques).

Tokyo-vitrine-dolls

Mandarake est une chaîne très connue, une véritable institution pour les tokyoïtes, avec un choix énorme et des tarifs plutôt compétitifs. Chaque magasin ayant une ambiance unique (celui de Shibuya est en sous-sol, éclairé de néons jaunes), n’hésitez pas à en visiter plusieurs.

Les 100 yens shops

Je ne l’ai pas précisé, mais le Japon n’est pas un pays low cost. Le shopping par exemple, revient à peu près au même prix qu’à Paris. Par contre, il existe des magasins où tout est discount. Mais vraiment discount. Ce sont les 100 yens shops. Il existe quantité de chaînes, mais je n’ai retenu que Daiso, qui possède une grande enseigne sur Takeshita Street. Je vous conseille, non je vous somme d’y aller. D’abord, c’est l’endroit idéal pour acheter de la bouffe pas cher pour vos soirées apéros. Tout est à 100 yens (à part quelques articles signalés). Pour rappel 100 yens représentent environ 0,80 €. Voilà.  Ensuite, si vous avez un petit budget cadeaux mais que vous voulez quand même faire plaisir à vos proches (ou vos collègues de boulot), c’est l’endroit idéal. Vous y trouverez des éventails, des bibelots en tout genre, des porte-monnaies trop kawaii, des accessoires pour les cheveux, des confiseries…

Pokemon Center

Bon, je triche un peu parce que le seul Pokemon Center que j’ai vu était à Osaka. Mais il en existe un à Tokyo, au nord de la ville, près de la station Ikebukuro.

Déjà, j’aime beaucoup le concept. Prendre un lieu emblématique d’un jeu vidéo et en faire un store IRL, c’est plutôt bien pensé niveau marketing. Ici, le fan de Pokemon risque rapidement la syncope. On y trouves des centaines de peluches, porte-clefs, figurines, cahiers, sacoches, et même de la vaisselle. Ce qui est très marrant, c’est que chaque Pokemon center possède un article exclusif, à savoir une peluche Pikachu habillée d’une certaine façon. A Osaka, on a donc trouvé un Pikachu (et une… Pikachette ?) en kimono. Un souvenir plutôt mignon.

Seule déception, j’aurai aimé un délire un peu plus poussé. Par exemple que les personnes en caisse semblent vraiment sortir du jeu, avec un uniforme de nurse Pokemon… Mais non, c’est un peu plus terre-à-terre. Connaissant la capacité des japonais à faire des choses incroyables, j’étais presque étonnée.

UNIQLO

Uniqlo est une marque de vêtements japonaise qui s’est très bien exportée. Elle propose principalement des basiques, déclinés en plusieurs coloris ou motifs, et des vêtements un peu « high tech » : doudoune ultra fine, vêtement anti-transpirant, anti-pluie… Mais aussi une grande gamme de tee-shirts inspirés d’univers tels que Disney, Star Wars, les Moomins, Marvel, Bob l’éponge… Et tout ça, à des tarifs très abordables. Si vous aimez la marque, ou si vous voulez la découvrir, je vous conseille de visiter la « boutique » de Ginza qui possède pas moins de 12 étages.

TAGS
RELATED POSTS

LEAVE A COMMENT

Petite vague
DTC

I'm the evil side of myself. Blogueuse et photographe dilettante. Dévoreuse de séries TV. De confession Jedi. À l'ouest la plupart du temps... Suivez-moi sur Twitter je ne mords pas @jedisvague

Hello !
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez je-dis-vague sur Hellocoton